Advans Côte d’Ivoire : l’institution fête ses 10 ans d’existence en enchaînant les récompenses

 

Advans Côte d’Ivoire a fêté ses 10 ans le 23 mars 2022 à Abidjan. La cérémonie s’est déroulée en présence d’environ 80 invités.

Fondée en 2012, Advans Côte d’Ivoire, partenaire de la Fondation Grameen Crédit Agricole, opère actuellement à travers un réseau de 22 agences, employant plus de 650 personnes. L’institution sert actuellement plus de 160 000 clients avec des encours de prêts de plus de 65 milliards de FCFA.

Fidèle à la mission qui a fait son succès, Advans Côte d’Ivoire continue d’aider les petites entreprises à se développer en offrant un accès durable à des produits et services financiers simples et adaptables. Pour ce faire, elle s’appuie sur l’utilisation de services innovants, des modèles de distribution de proximité et la digitalisation de son offre de produits.

Pour sa solution de digitalisation innovante de paiement et d’épargne à destination des producteurs de cacao et coopératives, Advans Côte d’Ivoire a été lauréat du Prix européen de la microfinance 2018 sur « L’inclusion financière par la technologie ». Nommée « Meilleure établissement financier pour les services de crédit » pour la troisième année consécutive et « Meilleure établissement financier pour les offres de finance agricole » pour la première fois, l’institution continue d’enchaîner les récompenses avec le Label des Consommateurs Africains.

Ainsi en dix ans, Advans Côte d’Ivoire a su développer une large gamme de produits adaptés aux réalités et aux attentes des populations défavorisées.

Pour en savoir plus sur Advans Côte d’Ivoire, cliquez ici.

Phare Ponleu Selpak : le spectacle de cirque Cambodgien de 24 heures bat le record Guinness mondial

Dans le cadre de la crise liée au Covid, le cirque, à la recherche de financement, a proposé quelque chose de vraiment créatif pour attirer l’attention: organiser un spectacle susceptible de battre le record du monde du Guiness. 

Phare Ponleu Selpak, une école d’art cambodgienne à but non lucratif, a ainsi établi un record du monde Guinness en organisant un spectacle de cirque qui a duré 24 heures, 10 minutes et 30 secondes à Battambang. Le spectacle a eu lieu entre le 7 et le 8 mars 2021, mais le record a été confirmé par Guinness World Records (GWR) au mois de novembre.

Phare Ponleu Selpak (PPSA) est une organisation fondée par des réfugiés cambodgiens pour aider les enfants à traverser les traumatismes de la guerre et pour restaurer la culture et l’éducation du pays après le génocide des Khmers rouges. L’association contribue aujourd’hui à l’éducation de 800 enfants défavorisés et forme des centaines d’autres aux arts visuels, musicaux et du spectacle pour aider à sortir des centaines de familles de la pauvreté et maintenir la culture cambodgienne en vie.

Au cours de la dernière décennie, PPSA a pris des mesures innovantes pour éviter de dépendre de l’aide en mettant en place un cirque populaire sans animaux et une attraction touristique qui a financé leurs programmes de sauvetage. Elle a notamment créé Phare Performing Social Enterprise (PPSE) dont la Fondation Grameen Crédit Agricole est actionnaire, et qui est l’entreprise chargée de produire et de diffuser les spectacles de cirque tout en employant les jeunes artistes issus de milieux défavorisés, formés par l’ONG.

Face aux restrictions liées au Covid qui ont mis fin aux spectacles, et donc à la source de revenus des artistes, PPSA a cherché des sources de revenus alternatives et proposé ainsi quelque chose de vraiment créatif pour attirer l’attention. Une idée qui s’appuyait sur la même créativité et la même résilience qui ont conduit à la naissance de l’association et qui lui ont permis de battre un record mondial et d’entrer ainsi dans le Guiness.

Pour en savoir plus sur le cirque Phare, cliquez ici.

En Moldavie, la Fondation renforce son soutien à Smart Credit

© Philippe Lissac / Godong

En septembre, la Fondation Grameen Crédit Agricole a accordé de nouveaux financements en Europe de l’Est et notamment en Moldavie où elle renforce son soutien à l’institution de microfinance Smart Credit.

Ainsi, l’institution s’est vue accorder un nouveau prêt d’un montant, en monnaie locale, équivalent à 500 000 euros, sur une durée de quatre ans. Smart Credit est une institution de microfinance dont l’objectif est d’aider les clients à améliorer leurs conditions de vie, notamment les petits entrepreneurs socialement défavorisés. L’institution compte à ce jour plus de 3 000 emprunteurs actifs dont 54% de femmes et 71% de clients ruraux et gère un portefeuille de près de  4 millions d’euros.

Pour en savoir plus sur nos partenaires, cliquez ici.

La finance au service de l’inclusion : focus sur l’impact investing à l’occasion de la sortie du film « Same Same but different »

A l’occasion de la sortie du film « Same Same but different », réalisé par Tommy Pascal et tourné au Cambodge auprès de Phare Performing Social Enterprise (PPSE), une entreprise sociale soutenue par la Fondation Grameen Crédit Agricole et qui emploie des jeunes artistes issus de milieux défavorisés, le Crédit Agricole SA et la Fondation ont organisé une table ronde au Grand Rex sur la « Finance au service de l’inclusion : enjeux et opportunités ».

Modérée par Vincent Brousseau, Directeur des financements à impact à la Fondation Grameen Crédit Agricole, la table ronde composée de Cyrille Langendorff (Phitrust), Florian Peudevin (Amundi) et Mathieu Cornieti (Impact Partners) a offert des échanges riches en enseignements. Les intervenants ont ainsi présenté le secteur de l’impact investing en France, expliqué ce que sont les investissements patients, les risques et enjeux du secteur. Ponctués d’exemples concrets de leur activité, les débats ont permis de mettre en exergue l’importance de la finance pour atteindre une inclusion plus juste et équitable des populations fragiles, aussi bien en France qu’à l’étranger, mais également l’importance du temps dans des projets qui ne peuvent être envisagés que sur le long terme.

« Prendre le temps d’accompagner les innovations sociales. » – Florian Peudevin

Le temps est une notion-clé en matière de finance. Parce qu’elle est liée à la rentabilité, à la performance, et à la lisibilité de leurs effets. Aller vite serait un gage de réussite ? Pas en ce qui concerne les investissements à impact. « Pour apporter des réponses aux grands enjeux, on doit innover et prendre le temps d’accompagner ces innovations », explique Florian Peudevin. Investir dans un projet à impact social, c’est accepter qu’il connaisse des aléas et des difficultés. « Nous sommes sur un temps long. Ce que nous ajustons c’est le niveau de risque sur lequel nous voulons nous positionner », abonde Mathieu Cornieti. « On ne déserte pas en cas de pépin », conclut Cyrille Langendorff.

Présenté par Régis Wargnier, réalisateur français, Président de PPS France, en présence de Véronique Faujour, Déléguée générale de la Fondation Grameen Crédit Agricole, l’expérience de PPSE est un exemple concret de ce que l’investissement à impact peut représenter pour l’inclusion des populations fragiles, et en particulier des jeunes en difficulté. Un soutien d’autant plus nécessaire en période de crise comme celle vécue lors de la pandémie du Covid qui a mis à mal la situation financière de l’entreprise et par voie de conséquence, celle des artistes et de leurs familles. Le soutien de la Fondation Grameen Crédit 10Agricole et du Groupe Crédit Agricole SA a été crucial pour permettre à l’entreprise de franchir ce cap et continuer à nous offrir des spectacles uniques tels que celui dont un extrait a été projeté en introduction à la table ronde.

Retrouvez l’extrait du film « Same Same but different » ici.

L’intégralité du film est disponible sur la plateforme Qwest TV (sur abonnement).

Symbiotics publie son rapport d’impact 2021

Les services financiers ont un rôle essentiel à jouer dans les économies émergentes et sont un contributeur clé à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Cependant, un adulte sur trois dans les pays en développement reste non bancarisé et n’a pas accès aux services financiers de base pour l’aider à gérer les finances du ménage.

L’élargissement de l’accès au financement parmi ces populations mal desservies leur permet d’améliorer leur résilience financière, de saisir des opportunités commerciales qui resteraient autrement hors de portée et de créer de nouveaux emplois, contribuant ainsi à plusieurs ODD. Par exemple, les services financiers tels que les prêts, les comptes d’épargne et les produits d’assurance contribuent à la réduction de la pauvreté (ODD 1 : Pas de pauvreté) en fournissant aux ménages à faible revenu des mécanismes leur permettant de mieux gérer leurs finances. En outre, cibler l’inclusion financière des femmes contribue à l’égalité des sexes (ODD 5 : Égalité des sexes), puisque les femmes à faible revenu représentent la plus grande part des adultes non bancarisés et manquent souvent de ressources pour contrôler leurs finances. D’autres services financiers sur mesure ciblant les agriculteurs peuvent également contribuer à la sécurité alimentaire (tels que l’ODD 2 : Faim Zéro) en augmentant la productivité agricole et en soutenant les petits exploitants agricoles.

Par ces canaux, le portefeuille Symbiotics vise à contribuer au développement durable et à la croissance économique en élargissant l’accès au financement parmi les ménages à revenu faible et intermédiaire dans les marchés émergents et frontières.

Le Rapport d’Impac 2021 de Symbiotics analyse et présente l’impact social et environnemental des investissements de Symbiotics à décembre 2021.

Téléchargez le rapport ici.

CAURIE au Sénégal met en place le logiciel YAPU

YAPU est une entreprise fondée pour soutenir les institutions financières et permettre à un plus grand nombre de clients de poursuivre l’autonomisation économique et le développement social tout en observant et en réduisant l’impact négatif sur l’environnement.

La plateforme permet aux institutions financières de numériser leurs processus de manière transparente, de renforcer la gestion des risques et d’améliorer les conditions des offres de valeur à leurs clients. Les institutions financières peuvent élargir et approfondir leur portée sur le marché et être prêtes à recevoir des investissements supplémentaires en fonction de leur impact documenté.

Récemment, l’équipe YAPU, dirigée par Delphin Ngamije, a organisé une formation axée sur la pratique,  dans le cadre de la mise en place du logiciel YAPU lors d’une visite à CAURIE Microfinance, partenaire historique de YAPU et partenaire de la Fondation Grameen Crédit Agricole au Sénégal.

La formation a mis l’accent principalement sur la partie théorique de l’utilisation du logiciel ainsi que sur l’interprétation des indicateurs climatiques intégrés et a été suivie d’une formation de deux jours sur le terrain. Les équipes de CAURIE ont testé les applications numériques pour les prêts individuels, mais aussi pour les prêts de groupe, pour l’agriculture et les entreprises, avec de vrais clients.

La mise en place de ce logiciel facilitera le travail des agents de crédit, et par voie de conséquence, les processus de CAURIE et son interaction avec les clients.

Pour plus d’informations sur CAURIE, cliquez ici.

______________________________________

Source: site de YAPU

 

La Fondation Grameen Crédit Agricole membre de l’initiative 4 pour 1000

L’initiative 4 pour 1000, lancée par la France lors de la COP21 en 2015, fédère les acteurs volontaires du public et du privé pour lancer des actions concrètes « pour améliorer la santé des sols. Elle porte la vision de sols sains et riches en carbone à l’échelle mondiale pour lutter contre le changement climatique et mettre fin à la faim dans le monde ». L’ambition du 4 pour 1000 est d’engager les agriculteurs de la planète vers une agriculture régénératives, résiliente et respectueuse de la biodiversité.

L’ambition de l’Initiative Internationale “4 pour 1000” est d’encourager les utilisateurs des terres à évoluer vers une agriculture et une foresterie diversifiées, productives, économes en ressources et hautement résilientes, basées sur une gestion appropriée des ressources naturelles, en particulier la terre, les sols et l’eau, renforçant ainsi les activités agricoles et l’économie mondiale et assurant par la même un développement durable.

Cette Initiative invite toutes les parties prenantes (producteurs, communauté scientifique, secteur privé, ONG, autorités régionales et locales, pays, organisations internationales, banques de développement, fondations, etc.) à promouvoir et mettre en œuvre des actions pratiques fondées sur la science, sur la base d’expériences réussies.

L’Initiative veut impliquer les parties prenantes pour développer un terrain de surveillance mondiale dans le but de mieux apprécier les stocks de carbone des sols et établir des politiques publiques adéquates.

Pour Vincent Brousseau, Directeur des Financements à Impact à la Fondation Grameen Crédit Agricole, « le choix de la Fondation de devenir membre de l’initiative internationale 4 pour 1000 en septembre 2022 répond à notre souhait de travailler en étroite collaboration avec des partenaires soucieux de valoriser les expériences portées par des communautés agricoles pour renforcer la résilience de leurs territoires. Nous adhérons pleinement à l’approche holistique de 4 pour1000 de l’agriculture régénérative comme moyen d’adaptation et de lutte contre le changement climatique, mais aussi comme un puissant levier d’amélioration de la sécurité alimentaire et de la prospérité économique des fermiers. »

Plus d’informations sur l’initiative internationale 4 pour 1000 ici.

____________________________________

Source: Initiative 4 pour 1000

Cercle des Amis de la Fondation : retour sur le rencontre avec les dirigeants des filiales du groupe OXUS

OXUS est une entreprise sociale et responsable créé par ACTED en 2005, pour gérer et développer les activités de microcrédit, en suite logique des programmes de développement d’ACTED. OXUS Network cherche à fournir à ses clients des pays en développement des services financiers adaptés et compétitifs tout en offrant à ses investisseurs des rendements financiers attractifs.

Depuis sa création, OXUS a été une pierre angulaire de la stratégie de développement d’ACTED, en offrant aux bénéficiaires un accès au crédit et des opportunités d’accéder à l’indépendance économique et sociale. A ce titre, les activités du Groupe OXUS s’inscrivent dans un cadre plus large de développement humain, de performance économique et de développement social.

OXUS est aujourd’hui présent en Asie Centrale et plus précisément au Tadjikistan, au Kirghizistan et en Afghanistan. Partenaire de la Fondation depuis 2013, OXUS a présenté son activité dans le cadre d’une rencontre du Cercle des Amis de la Fondation le 11 octobre dernier. Les directeurs des trois filiales ont ainsi présenté leur structure, leur activité et le contexte de leur action aux participants, avec le témoignage particulièrement marquant de Salim Khan, Directeur d’OXUS Afghanistan, qui a témoigné du retour des talibans à Kaboul le 15 août 2021 et de la résistance de l’entreprise pour permettre aux collaboratrices et aux clientes de continuer de mener une vie relativement normale. OXUS Afghanistan est le seule filiale d’OXUS qui n’est pas soutenue à ce jour par la Fondation Grameen Crédit Agricole.

Cette rencontre a également été l’occasion de découvrir le témoignage croise d’Andréas Brunner, Banquier Solidaire parti en mission pour le compte de la Fondation au Kirghizistan en octobre 2021, et de Denis Khomyakov, directeur général d’OXUS Kirghizistan, et de l’impact positif de cette mission d’assistance technique sur l’organisation interne de l’institution.

Vous pouvez à présent accéder à l’enregistrement de cette rencontre qui s’est tenue en anglais, ainsi qu’à la présentation d’OXUS.

Pour en savoir plus sur le programme Banquiers Solidaires, cliquez ici.

Plus d’informations sur les partenaires de la Fondation ici.

La Fondation Grameen Crédit Agricole et Crédit Agricole CIB accordent un prêt lié au développement durable à Annapurna Finance, une IMF indienne de premier plan

La Fondation Grameen Crédit Agricole et Crédit Agricole CIB accordent un prêt à terme lié au développement durable (« Sustainability-Linked Loan ») de 350 millions de roupies (4,5 millions d’euros) à Annapurna Finance, une institution financière non bancaire indienne spécialisée dans l’octroi de microcrédits aux populations à faibles revenus. Annapurna Finance est la première institution de microfinance en Inde à signer un Sustainability-Linked Loan.

A travers cette facilité, Annapurna Finance s’engage à renforcer sa contribution environnementale et sociétale, au-delà de l’impact social inhérent à l’activité de microfinance, en promouvant de nouvelles solutions pour financer la transition énergétique et la résilience des populations face au changement climatique, et renforcer l’entrepreneuriat des femmes via la formation.

En ligne avec les recommandations des Sustainability-Linked Loan Principles, les conditions de la transaction intègrent un mécanisme d’indexation de la marge à l’atteinte des objectifs annuels des indicateurs suivants : la capacité photovoltaïque installée par la clientèle micro, petites et moyennes entreprises ; la construction et la modernisation de logements résilients dans les zones cycloniques par la clientèle microfinance ; la participation de la clientèle microfinance à un programme de renforcement des compétences entrepreneuriales pour un public exclusivement féminin.

La Fondation Grameen Crédit Agricole et Crédit Agricole CIB travaillent depuis 2019 à la promotion de l’inclusion financière via le financement d’institutions non bancaires en Inde. Pour cette opération, la Fondation Grameen Crédit Agricole est intervenue en qualité d’arrangeur et de fournisseur de garantie auprès de Crédit Agricole CIB en Inde, qui a accordé ce financement à Annapurna Finance. Par ailleurs, en qualité de Coordinateur ESG, l’équipe Sustainable Banking de Crédit Agricole CIB a conseillé Annapurna Finance dans le cadre de « Banquiers solidaires », un programme de bénévolat de compétences lancé par la Fondation Grameen Crédit Agricole et Crédit Agricole S.A. en faveur d’institutions de microfinance et d’entreprises à impact soutenues par la Fondation.

Eric Campos, délégué général de la Fondation Grameen Crédit Agricole, a déclaré : « Nous sommes heureux d’orienter le financement bancaire vers le secteur de la microfinance et de favoriser l’innovation, en accompagnant notre partenaire Annapurna dans sa volonté de renforcer l’inclusion financière et l’impact social et environnemental. »

Nathalie Sarel, responsable Sustainable Banking pour les PME-ETI au sein de Crédit Agricole CIB, a ajouté : « Ce prêt emblématique liant le financier et l’extra-financier, premier de la sorte accordé à une institution de microfinance, est un message fort qui démontre à nouveau notre capacité à soutenir et encourager tout type  d’institutions dans leurs efforts en matière de lutte contre le changement climatique et en faveur d’une société plus juste et inclusive. Aux côtés de la Fondation Grameen Crédit Agricole, nous sommes très fiers d’avoir accompagné Annapurna dans cette transaction innovante et à fort impact. »

Gobinda Chandra Pattanaik, directeur général d’Annapurna Finance, a affirmé : « L’avenir du prêt responsable consiste à tirer parti des pratiques de durabilité, ce qui nécessite une prise de décisions stratégiques et le recours à des produits plus adaptés sur le plan environnemental et social. Nous sommes convaincus que cette collaboration entre Crédit Agricole et Annapurna aidera les deux organisations à obtenir des résultats positifs en matière de développement durable. »

Dibyajyoti Pattanaik, directeur d’Annapurna Finance, a déclaré : « Nous sommes heureux que le Crédit Agricole soutienne notre démarche visant à intégrer un meilleur système de gestion environnementale et sociale. Depuis deux décennies, Annapurna place le développement durable au cœur de sa stratégie, en ligne avec notre vision de contribuer à des communautés rurales et péri-urbaines autosuffisantes et économiquement fortes. Notre programme We-LEAD, qui vise à développer la fibre entrepreneuriale chez les femmes issues des zones rurales, poursuit la même ambition d’une contribution sociétale positive de notre activité. La conclusion d’un partenariat aussi singulier avec le Crédit Agricole devrait nous aider à atteindre nos objectifs futurs. »

Télécharger le communiqué de presse.

Pour plus d’informations sur nos partenaires, cliquez ici.

Paidek bénéficiaire d’une mission d’assistance technique dans le cadre du programme SSNUP

PAIDEK, partenaire de la Fondation Grameen Crédit Agricole depuis 2014, est une institution de microfinance (IMF) créée en 1993 par SOS Faim dont la mission est de contribuer au renforcement du tissu économique et à la redynamisation de l’économie populaire en République Démocratique du Congo, et en particulier dans la région du Kivu (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema). Pour ce faire, l’institution, qui comptait près de 21 000 emprunteurs actifs à fin juin 2022, dont 51% de femmes, facilite l’accès des populations défavorisées et exclues du système bancaire classique aux services financiers et non financiers par la mise en place d’un instrument financier professionnel et pérenne avec des prêts individuels et de groupe.

Aujourd’hui, PAIDEK opère principalement en zone urbaine (2/3 de ses clients). En dépit de sa volonté de cibler davantage de petits producteurs agricoles en zone rurale, et malgré la baisse du nombre d’emprunteurs actifs en zone urbaine depuis plusieurs années, l’IMF rencontre des difficultés à atteindre cet objectif stratégique en raison de l’éloignement des zones ciblées avec ses agences, rendant difficile l’atteinte de sa cible et posant des enjeux de sécurité liés au transfert d’argent liquide. Pour cela, l’institution souhaite adapter son offre de services, notamment pour offrir un accès à distance à sa clientèle rurale, composée majoritairement de femmes, de jeunes et de petits producteurs.

Afin d’atteindre ses objectifs, PAIDEK va pouvoir bénéficier du programme SSNUP (Smallholder Safety Net Upscaling) coordonné par ADA et pour lequel la Fondation a été retenue comme l’un des investisseurs à impact en charge de sa mise en place. Ce programme vise à accroître la productivité et la résilience des petits exploitants agricoles, en Asie et en Afrique notamment, grâce à une meilleure gestion des risques et à la promotion de pratiques agricoles durables et intelligentes face au climat.

Le présent projet porte sur le développement de canaux digitaux de distribution des produits financiers, adaptés aux besoins et aux contraintes des petits producteurs en zone rurale. L’assistance technique fournie dans le cadre du programme permettra ainsi à PAIDEK de définir les solutions digitales à implémenter pour améliorer la distribution de produits financiers et renforcer sa portée en zone rurale, en particulier auprès des petits producteurs opérant dans les filières café, riz, oignons, tomates, pomme de terre, manioc, maïs ou encore haricots. Ce projet permettra par ailleurs à l’institution d’augmenter sa portée en zone rurale, de réduire ses coûts opérationnels et de limiter les risques liés à la manipulation d’argent liquide.

Pour la Fondation Grameen Crédit Agricole ce projet s’inscrit au cœur d’une de ses priorités stratégiques, à savoir le renforcement des économies rurales. Cette mission d’assistance technique contribue ainsi à renforcer l’impact des financements déjà accordés par la Fondation à PAIDEK.

Pour plus d’informations sur le programme SSNUP, cliquez ici.